Conseil d’administration du cidefe normandie du 13 décembre 2013 à Barentin

Présents : Boris Lecoeur, président. Jacques Levillain, Trésorier. Christian Jutel, secrétaire. Philippe jouvin, directeur. Olivier Christol, Hélène Klein, Gérard loiseau, Evelyne Leroy, membres.

Etaient excusés : Jean Chatelais. Julien Dugnol. Gérard Duboscq. Claude Lainé.

Le conseil d’administration s’est valablement réuni, le quorum étant atteint. La séance s’est ouverte à 16h.

Propos introductifs de Philippe JOUVIN directeur du cidefe normandie

« Nous arrivons au terme d’une année d’activités soutenue pour le cidefe normandie, une activité qui s’est traduite par l’organisation de 7 formations ou rencontres sous notre égide pour notre antenne en 2013. la dernière formation s’est déroulée avant-hier. La législation du financement et de la communication d’une campagne électorale avec serge Leblond et un ex ténor du barreau parisien Roland Weyl.

Alors 7 sessions cette année c’est moins que l’an passé mais nous avons néanmoins battu un record. Peut-être même un record national . Un record d’inscriptions et de participation avec la rencontre de l’adecr76 sous notre égide le 23 novembre dans le cadre de la fête de l’humanité Normandie avec… 147 inscrits. 147 ! Plus de 100 élus et candidats aux élections municipales, physiquement présents. J’y reviendrai plus en détail dans le chapitre des formations décentralisées. Et puis, nous avons fait une première formation à Cherbourg dans la Manche avec le concours de Gérard qui je l’espère sera suivie de beaucoup d’autres dans l’avenir. 3 formations dans l’Eure qui renoue ainsi avec nous après une période d’attentisme, Jean Luc Lecomte y est pour beaucoup. Un regret néanmoins, aucune formation décentralisée dans le calvados. 

En associant chacun d’entre vous au résultat dont je vais développer le contenu, je voudrais remercier tout particulièrement Évelyne qui n’a, surtout sur ces dernières semaines, pas ménager son temps et sa peine pour que nous réussissions les formations annoncées et entreprises. Et cela n’a pas été toujours facile car le travail de contact et de relance qui est le sien est ingrat, certes, mais parfaitement indispensable ! Et de plus pas facile car des problèmes techniques en particulier de fichier qui nous pénalisent  montre que la préparation des stages n’est pas une mission définitivement acquise même si l’expérience aidant, nous la cernons mieux.

7 formations, donc, ou rencontres sous l’égide du cidefe cette année en Normandie, avec des participations importantes, cela conduit aussi, heureusement, à un très bon bilan comptable, je vais y revenir. 

Mais c’est un résultat encourageant car nous le ressentons comme tel, il y a avec nos élus une réelle prise de conscience de l’intérêt et de l’utilité de la formation, de l’intérêt d’augmenter et de pérenniser les capacités de l’outil au service des élus haut-normands, le Cidefe normandie. Cela génère des réflexes d’inscription et de participation de plus en plus notables. Cela génère des propositions de stages. Mais cela veut dire aussi qu’il ne faut pas baisser la garde et qu’il nous faut répondre à cet intérêt par des formations toujours de qualité tant dans l’organisation que dans le choix des thématiques abordés et des intervenants choisis. C’est notre mission au quotidien. Je ne vais pas aller plus loin dans le satisfécit mais compte tenu des difficultés connues ici ou là par nombres d’autres antennes, la notre s’en sort plus qu’honorablement. Nos camarades du National pourraient nous en dire plus à ce sujet.

Sur un plan comptable, donc.

Nous sommes à l’heure où je vous parle à une progression de notre activité comptable de plus de 8% par rapport à l’an passé. Et ce chiffre devrait encore augmenter d’ici la fin de l’année car des stages nationaux auront permis à des élus normands de participer à des formations. Ainsi nous revenons à un de nos meilleurs niveau d’activité comptable depuis l’existence de notre antenne. Un niveau comparable à 2008 et 2011 qui sont les meilleures années du cidefe normandie depuis sa création. 

Alors que la tendance générale si je me réfère à ce que j’entends lors de nos conseils d’administration du Cidefe national est à une diminution d’activité dans le Territorial, j’ai même entendu parler d’effondrement de l’activité de certaines antennes, joan pourrait en dire un mot, la notre se maintient à un haut niveau d’activité et de recettes. Et pourtant, nous sommes dans beaucoup d’endroits au taquet et nos marges de progression si elles existent encore ne peuvent qu’être limitées et ciblées. Je pense en particulier à la CREA mais je vais y revenir

Pour être un peu plus précis avec les chiffres. 

L’évolution  comptable et des facturations est la suivante par rapport à l’an passé.

 

–                                une baisse de 5% pour le Calvados. Il suffirait de l’inscription d’un élu régional pour finir au même niveau que 2012. C’est d’ailleurs peut-être fait à l’heure où je vous parle . Vu Pascale Elie. On passe d’une facturation de 16732 en 2012 à 15864 au 2 décembre 2013.

–                                une baisse pour l’Orne de 13%. On passe de 8760 à 7574.

–                une hausse pour la Manche de 82,68% ! explications.  Une élue régionale de plus. Dominique JOUIN et une formation à Cherbourg. Ainsi, de 5919 en 2012, on passe à 10813.

–                                une hausse de 2,90% pour l’Eure. On passe d’une facturation de 36832 à 37902.

                 une hausse de 6,60% pour la seine-maritime. De 175108 en 2012 à 186666 mais plus exactement de 8% après enregistrement des inscriptions au stage d’avant-hier.

 

On ne triche pas avec les chiffres, la réalité de notre activité, c’est que nous enregistrons toujours une progression pour le 76 alors que nous avons des diminutions dans le calvados et dans l’Orne. Nous  progressons aussi dans l’Eure et l’organisation de 3 stages dans ce département n’est évidemment pas étranger à ce résultat. Nous stagnions depuis plusieurs années dans ce département mais depuis quelques temps des camarades dont jean luc Lecomte, Annick Legac qui participent beaucoup à notre activité tant décentralisée que national ont pris la mesure des intérêts multiples du Cidefe. Ils sont aujourd’hui à l’initiative et force de propositions pour des sessions. Il nous faut entretenir cet état d’esprit.

Le calvados est en diminution depuis 2 ans. Il nous faudra porter un regard plus attentif l’année prochaine pour ce département. L’orne présente une situation particulière même si nous y doublons notre effectif de participants en passant de 2 élu s à …4. Nous avons une perte comptable mais mineure. Mais, ce département est plus tourné vers l’antenne de la Sarthe avec Le Mans , plus proche et plus facile d’accès que Rouen. 

Quant à la Seine-Maritime, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Alors que chaque année, nous pensons que nous sommes aux taquets, la progression continue et elle est  notable  cette année encore. Chacun , ici, en connait les raisons. Notre partenaire privilégié, l’adecr, a toute l’année une activité soutenue et coopère de façon étroite avec nous.

Aussi, je voudrais remercier tout particulièrement à cet endroit Michel Barrier, président de notre adecr76 lequel apporte tout son concours et vous le savez bien au Cidefe normandie soit en étant co-initiateur, co-organisateur, médiateur ou intervenant. Je pense, Boris, qu’il mérite encore de notre part des remerciements publics tout à l’heure lors de la remise de l’agenda à laquelle nous sommes tous invités à participer et qui est précédée de notre assemblée générale ordinaire ». 

Sur les journées de formation

Quelques chiffres sur les journées de formation pour notre antenne et par départements. 

32 journées pour le Calvados pour 14 élus différents

82 pour l’Eure pour 27 élus différents

13 pour la Manche pour 3 élus différents (chiffre en évolution)

16 pour l’Orne pour 4 élus différents. Je l’évoquais tout à l’heure

297 pour la Seine Maritime pour 125 élus différents.

Cela conduit à un total de 440 journées formations pour 2013. 

Pour mémoire, nous étions à 535 journées formations en 2012. Si on prend les chiffres bruts de l’an passé, nous perdons 15 % de journées formation par rapport à 2012. Cela semble beaucoup.

Mais il convient d’avoir une analyse plus fine de ces chiffres.

Explications :

 

1)      nous avons moins de formations décentralisés en 2013 qu’en 2012. Par exemple, les AG des adecr préparatoires aux rencontres nationales de Genevilliers ne se sont pas tenues. Ni dans le 76, ni dans le, 27 ou le 14. Elles étaient organisées l’an passé sous notre égide.

2)      Les participants au stage de mercredi n’apparaissent pas dans ces stats. Ils étaient 17

3)      Mais surtout et cela mérite d’être signalé et de remonter au 10 rue parmentier les intervenants, les invités non élus,  les syndicalistes, les responsables d’antenne, les candidats citoyens ne sont par enregistrés.

4)      Ainsi, la formation sur la réindustrialisation à Cherbourg qui a compté 22 participants ne se traduit à l’enregistrement que par 5 participants…….même Gérard Duboscq n’apparait dans les « stats » nationales.

5)      Cela vaut également pour la formation du 23 novembre à Rouen, les candidats citoyens ne sont pas enregistrés.

6)      Il nous faudrait pour avoir le chiffre réel reprendre nos états de présence et compter cette déperdition. Je pense que l’on peut l évaluer raisonnablement à 5% ce qui correspond à l’érosion naturel d’une fin de mandat municipale. Cela reste très en deçà de l’érosion notée au plan national.

 

Compte tenu de ces informations, le CA décide d’alerter officiellement par un courrier du Président le Cidefe national afin qu’il soit remédier à cet état de fait. 

Sur les conventions 

Toutes les conventions signées en 2012 ont été reconduites en 2013 mais pas toutes dans les mêmes conditions.

Ainsi Dieppe qui nous avait conventionné 9 élus en 2012 n’a reconduit que 7 élus cette année au motif………..qu’il y avait eu une erreur de leur service l’an passé !

Nous nous heurtons toujours aux mêmes difficultés notamment dans le Calvados ou Dives sur Mer, Giberville, Caen manquent toujours . Mais plus facheux, j’ai relevé avec les tableaux que le National m’a fourni des inscriptions d’élus de Caen à des stages nationaux ……..à titre gratuit.  

 

J’espère que nous pourrons sortir de ces anomalies avec une convention pour Caen en 2014. Marie-jeanne s’y est engagé à Genevilliers.

La période à venir est propice pour signer de nouvelles conventions. Ainsi les camarades de Petit quevilly ont inscrit dans leur programme qu’ils négocient avec le maire la signature d’une convention avec le Cidefe pour tous les élus du groupe. Cela me semble être l’exemple à suivre pour les villes où nous formons des listes d’union avec nos partenaires socialistes.

Et puis, il y a toujours ce champ ouvert des communautés de commune, CREA, Caen la Mer, la Codah, Dieppe Maritime, Communaute d’agglo d’Evreux. Les nouvelles composantes nées des élections municipales nous ouvriront peut-être des perspectives. Aujourd’hui, cela semble encore très compliqué voire impossible pour 2014

 

Autre point à ce sujet, la nécessité d’engager très vite, partout les conventions 2014 et chacun le comprends bien avant les prochaines échéances. Les modèles de convention 2014 sont disponibles, sont envoyées. Nous ferons des rappels tout au long du 1er trimestre 2014. L’idéal serait de toutes les signer avant le 23 mars prochain !

 

 

 

Programmation 2013

 

Un regard sur la programmation 2013 pour mieux nous projeter, ensuite, sur celle de 2014.

 

7 formations en 2013, c’était le début de mon propos dont 3 dans l’Eure, 1 dans la manche et 3 en Seine-maritime.

 

Avec des temps forts en Avril à Dieppe

5eme nationale de la coopération intercommunale et de la démocratie locale avec plus de 40 participants

 

En juin à Alizay sur une thématique porteuse «  Elus, syndicalistes, salariés : comment agir ensemble pour maintenir et développer l’emploi industriel » avec des intervenants de qualité comme Jacky Hénin et le responsable de l’ intersyndicale de l’entreprise Philippe.

 

En juillet à Evreux sur la thématique des Municipales, Européennes et cantonales à la demande des camarades de l’Eure.

 

En juillet, encore, dans l’Eure toujours sur une thématique généraliste voire philosophique « action des élus au quotidien et changement de société. L’histoire est elle finie ? avec André Albertini

 

En octobre à Cherbourg à l’initiative de Gérard sur le thème de la réindustrialisation. Une formation particulièrement enrichissante car interactive avec la participation de nombreux syndicalistes, d’élus de la Manche et de Jean Luc Lecomte pour présenter la bataille de M Real.  Une formation qui a généré des propositions.

 

Et puis ce stage du 23 novembre dernier ou le nombre, 147 inscrits, a allié record d’inscriptions et diversité.

 

Avant-hier, un classique de nos formations avec 17 participants.

 

2013 c’est maintenant hier. 2014, c’est demain.

Nous avons déjà plusieurs propositions de formations qu’il convient de finaliser.

 

Programmation 2014

 

Notre préoccupation est de pouvoir tenir des formations durant le 1er trimestre 2014, un trimestre qui sera marqué par les élections municipales réduisant de la sorte nos possibilités. Les élus seront à l’évidence plus préoccupés par les actions de terrain que par la formation.

Néanmoins, des perspectives s’énoncent.

Exit janvier ou rien n’est possible, Février avec un stage à Caen. Et une autre à Cabourg à la demande de Valérie Bronès, une formation sur l’eau.

 

Mi Février encore en partenariat avec le National sur une formation practico-pratique que nous allons « monter » avec Joan.

 

Et puis à l’issue des Municipales, des stages peut-être plus dirigés vers les nouveaux élus comme

–                                l’installation du Conseil municipal

–                                Comprendre les finances locales

–                                L’écrit pour l’oral

–                                Etc………..

 

Et une demande de l’Orne, de François Tollot sur la « réindustrialisation » à penser également pour la Seine Maritime.

 

L’ensemble de ces propositions sont adoptées par les membres présents du conseil d’administration qui clôt sa séance à 18h.

 

L’assemblée générale ordinaire qui a suivi a adopté ces propositions.

 

                        Le secrétaire de séance

                        Christian JUTEL