Archive dans 3 février 2007

Les contrats de projet Etat-Région en débat en Haute et Basse Normandie

Sont ils dans leur présentation d’aujourd’hui, approuvables par les élus communistes ?

Dans le courant du mois de février prochain, les assemblées régionales de Haute et Basse Normandie auront à analyser leurs contrats de projets Etat-Région, un document de contractualisation avec l’Etat et qui les engage sur la période 2007-2013. Ces projets sont l’émanation des négociations des présidents de Région et des préfets. Des millions d’euros sont en jeux ainsi que les enjeux d’avenir des régions évoquées.

Le cidefe Normandie a organisé jeudi 1er février à Rouen une session de formation sur ce sujet qui a permis aux 30 participants présents (notre photo) de mieux appréhender les contenus de ces CPER. Conseillers régionaux de haute et Basse Normandie, conseillers généraux de seine-maritime, élus municipaux du territoire normand ont débattu de ces documents sur lesquelles les interrogations restent fortes, tant pour le contrat de Haute-Normandie présenté par C Lainé, Conseiller Régional, président du groupe communiste que pour celui de Basse Normandie présenté par Pierre Mouraret, conseiller régional en charge des transports. Des interrogations qui conduisent au regard des désengagements de l’Etat à des réserves non levées à ce jour sur l’approbation ou non de ces documents par les élus communistes.

François Auguste qui intervenait de Lyon en téléconférence (une première tant pour lui que pour le Cidefe Normandie) apportait son appréciation de Conseiller Régional de Rhônes-Alpes et de membre du bureau de l Association des Régions de France. Pour l’heure, aucune déclaration de vote n’est arrêtée ni dans un territoire normand ni dans l’autre, la réflexion entre élus des adecr des 5 départements continuent. Les conférences de presse qu’ils organisent le 12 février à Honfleur et au Havre permettront de porter à la connaissance des citoyens leurs questions et leurs solutions pour répondre mieux aux exigences de vie des Normands. Nous serons à ces rencontres avec la presse et nous en relaterons le contenu sur ce site. Nous serons aussi dans les assemblées le jour des votes !